Final Fantasy IV

  • Pochette européenne
  • Titre européen :
    Final Fantasy IV
  • Titre original :
    Final Fantasy IV
  • Développeur :
    Matrix Software
  • Éditeur :
    Square-Enix
  • Nombre de joueurs : 1 à 2
  • Classification PEGI : 12 ans et plus - Violence, langage grossier
  • Visiter le site officiel
  • Sorti sur Nintendo DS
    20 Décembre 2007
    22 Juillet 2008
    5 Septembre 2008

Tout commence lors du retour du commandant Cécil, chevalier noir au service de Baron, d'une mission assez douteuse dont le but était de récupérer un des nombreux cristaux éparpillés dans le monde. Au cours de cette dernière mission, il prend conscience de la crauté de Baron envers son peuple et ses habitants. Se posant des questions, il ne peut s'empêcher d'en faire part à son Roi mais celui-ci le démet de ses fonctions et l'envoie au village Myst en guise de punition.
En bon soldta, Cécil ne peut qu'accepter. Accompagné de Kaïn, un ami de longue date, il part au village mais à son arrivée, rien ne se passe comme prévu. Après cela, Cécil décide de se détacher de Baron et va pour cela voyager à travers le monde.

Histoire de graphismes

Final Fantasy IV a subi de multiples rééditions, que ce soit sur playstation, gba ou encore dernièrement la Nintendo DS. Sur cette dernière, beaucoup de choses ont changé même si le fond a été conservé. Les puristes pourraient voir cela d'un mauvais oeil mais en y réfléchissant bien, les améliorations sont notables. Tout d'abord, on ne peut pas oublier le passage de la 2D à la 3D qui donne un certain confort visuel sans perdre du charme orginel. La modélisation est bien réalisée et il est très plaisant de retrouver les personnages ainsi animés.

Cinématique d'introduction Cinématique d'introduction

Le scénario et le gamplay

Cet opus marque un tournant dans la série dans la mesure où le scénario a été vraiment travaillé. Chaque personnage a une personnalité propre et singulière ce qui donne bien plus de profondeur aux relations. FF4 marque aussi l'arrivée de l'ATB ce qui permet aux héros et aux monstres d'attaquer en même temps et non plus au tour par tout. Contrairement à Final Fantasy III, cela augmente le dynamisme des combats.

Cécil revient de mission Retour au château

La difficulté semble avoir été revue et il faudra pas mal de level-up pour continuer l'aventure sans trop de difficultés. Le gameplay reste très bon dans l'ensemble avec quelques petites animations ajoutées ici et là (Rydia qui sautille lors d'un achat d'équipement). Certes ce n'est pas forcément indispensable mais cela participe à la qualité globale du soft.

En résumé, FF4 est un très bon jeu incluant de nouvelles cinématiques, des ajouts dans le scénario et une modélisation hors-pair. On pourrait lui repprocher d'être un peu mou par moment mais globalement la réussite est bien là.